Protéger son chien de la chaleur

Après un hiver froid et maussade, nous sommes tous ravis de voir revenir la chaleur et le soleil, de pouvoir se promener et flâner avec son chien lors de plus longues promenades.

Cependant une attention particulière doit être apportée à nos chiens avec la hausse des températures brutales. Qui dit été, dit aussi, coup de chaleur !! Tous les chiens peuvent souffrir d’un coup de chaleur lorsqu’il fait chaud, mais les chiots, les chiens âgés et les chiens à museau court sont les plus exposés. Les symptômes sont de très forts halètements, voire un malaise, ce qui nécessitera les soins d’urgence d’un vétérinaire. Pour éviter une telle situation, assurez-vous qu’il reste à l’ombre dans le jardin et en période de forte chaleur, diminuez les exercices intenses.

Les coups de soleil

Les chiens aussi sont sujets aux coups de soleil ! La peau recouverte seulement d’un fin duvet risque un coup de soleil. Ne vous attendez pas à ce que votre animal gère son “capital soleil” – la plupart ne cherche même pas l’ombre lorsqu’il fait chaud. Ils peuvent attraper des coups de soleil sur le nez, et si la peau est ouverte, le risque est encore plus grand.

Les chiens à poil blanc, les races à poil court et les chiens fraîchement toilettés sont plus sensibles aux coups de soleil. Il est plus prudent de les garder à l’intérieur pendant les périodes les plus chaudes de la journée. Mettez de la crème solaire à haute protection, comme celle utilisée pour les enfants, sur les oreilles de votre chien, pour les protéger contre les sérieuses brûlures que pourrait provoquer le soleil.

 

Le coup de chaleur

Le premier symptôme est une augmentation de la fréquence respiratoire. Cet halètement est un phénomène réflexe qui survient dès que la température corporelle augmente. Différencier un simple halètement de véritables difficultés respiratoires n’est pas évident.

Chaque fois que le chien semble haleter de façon inconfortable, chaque fois qu’il donne l’impression de ne pas parvenir à reprendre son souffle, il faut penser qu’il est peut-être, au bord du coup de chaleur ; surtout si les circonstances sont propices.

On observe par ordre de gravité :

– une diminution de la vigilance ;

– un abattement qui peut être entrecoupé de phase d’agitation ;

– une prostration pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance.

– des convulsions peuvent apparaître, l’animal tombe au sol et ses membres sont animés de mouvement de plus ou moins violents; il y a généralement hyper salivation et émission d’urine.

Ces symptômes sont les mêmes que ceux d’une crise d’épilepsie. Mis à part ces symptômes neurologiques extrêmement alarmants, on observe souvent en phase de début, une démarche titubante. Ce signe précoce doit être pris au sérieux car il annonce le cortège des symptômes énumérés précédemment.

On peut déceler une hausse de température en tâtonnant l’oreille ou la patte du chien. La montée de fièvre rend ces deux parties plus chaudes. Le mieux reste quand même l’usage du thermomètre. Pour information, la température doit être comprise entre 38 et 39°.

 

De l’eau en abondance

Cela semble évident, mais assurez-vous que votre chien a toujours de l’eau fraîche en abondance pendant cette période de l’année.

Certains chiens se dépensent beaucoup plus à l’extérieur et auront donc besoin de manger plus. Avec l’arrivée des grosses chaleurs, les chiens ont tendance à être inactifs ; il est donc préférable de diminuer leur quantité de nourriture et de surveiller leur poids.

S’amuser pendant l’été

Au cours des longues journées d’été notre compagnon va beaucoup dormir, votre chien voudra le soir jouer à l’extérieur ! Heureusement, il y a de nombreuses façons de s’amuser pendant cette saison.

La nage : Beaucoup de chiens adorent l’eau et un petit bassin est un bon moyen pour combattre la chaleur. Les lacs et la mer sont aussi des endroits formidables pour jouer avec votre chien. Assurez-vous qu’il peut facilement sortir de l’eau et que les rives ne sont pas trop raides.

Certains chiens ont peur de l’eau ou veulent seulement mettre les pattes dans l’eau. Ne forcez pas votre chien s’il semble hésitant ou peu rassuré. En revanche, s’il saute dans l’eau et commence à perfectionner sa nage, laissez-le profiter de ce moment et n’oubliez pas de le rincer si votre chien nage dans une piscine chlorée.

La randonnée : Si votre chien aime la randonnée, essayez de faire des randonnées adaptées aux températures, sur des sentiers ombragés ou à des heures propices à la marche. N’oubliez pas de faire des arrêts fréquents et donnez-lui de l’eau régulièrement. Il existe plusieurs types de gamelles pliables que vous pouvez emporter et clipser sur votre sac à dos de randonnée. Choisir également des parcours bordés d’eau, de rivières où le chien pourra se rafraîchir et boire.

Chaque été nous voyons des maîtres inconscients qui font leur footing sous un soleil de plomb avec leur chien à leurs basques !

Restons vigilants également face aux animaux enfermés dans les voitures, ce coup de chaleur peut être mortel. La température dans l’habitacle peut facilement atteindre les 60°. Un animal peut mourir en quelques minutes dans une voiture laissée en plein soleil, et attention le soleil tourne !

Les bons réflexes

Comme nous le rappelle la Fondation 30 Millions d’Amis nous devons tous intervenir le cas échéant, et voici quelques conseils pour sauver un animal :

« Vous venez d’apercevoir un chien enfermé dans une voiture au soleil ? Vérifiez que les maîtres ne sont pas aux alentours. Sinon, appelez rapidement la police ou la gendarmerie locale. En effet, l’article 20 de la loi du 6 janvier 1999 [codifié sous l’article 214-23 (3°) du Code rural, NDLR] vous permet de faire procéder à l’ouverture du véhicule stationné en plein soleil lorsque la vie de l’animal est en danger, en présence d’un gendarme ou d’un policier.

Vous estimez que la situation est urgente et vous ne pouvez pas attendre les secours ? L’article 122-7 du Nouveau Code de procédure pénale, précise que « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien ». Mais malheureusement cette bonne action engageant votre responsabilité, le propriétaire du véhicule pourra se retourner contre vous et porter plainte pour effraction ».

 

Les gestes qui sauvent

La première chose à faire lorsqu’un chien est victime d’un coup de chaleur, c’est de le refroidir progressivement pour abaisser sa température corporelle. Mouiller votre chien à l’eau fraîche pendant 5 à 10 minutes, puis passer à de l’eau froide pendant encore 10 minutes.

Ne surtout pas mettre de glace ou d’eau très froide de suite : les vaisseaux périphériques se ferment, l’évacuation de la chaleur devient plus difficile et du coup la température interne augmente dramatiquement.

Il ne faut jamais sous-estimer les conséquences possibles d’un coup de chaleur, même en phase de début. L’évolution des symptômes peut surprendre par sa rapidité ; il faut donc agir de façon rapide et efficace.

Prenez la température de votre chien avant la douche : si la température est supérieure à 39,5 °C consultez votre vétérinaire. Si la température est supérieure à 40,5°C, amenez le en urgence (mettez la clim dans la voiture, ou une serviette trempée à l’eau froide sur lui).

Le traitement médical du coup de chaleur se fera à la clinique vétérinaire à l’aide de perfusions pour réhydrater l’animal.

Alors ne pestez pas si votre chien, comme les miens (affreux huskies !), fait de gros cratères dans le jardin pour se mettre au frais ou s’il envahit votre carrelage bien frais, protégez le et passez un très bon été !!

Compléments alimentaires susceptibles de vous intéresser